Aiguillage commandé électriquement par un solénoïde

dimanche 15 février 2004
par  Xavier Viallefont
popularité : 3%

En lisant l’article de Philippe « frogleap » Label sur l’automatisation des aiguillages 9V je me suis dit :

- Sympa ces solutions mais je n’ai pas de vieux moteurs et en acheter des neufs, ce n’est pas pour mon budget
- Mettre des tuyaux pneumatique partout dans mon circuit ne me convient pas.

Il fallait donc trouver une autre solution électrique et pas trop chère.

Après une petite recherche dans les catalogues constructeurs, j’ai trouvé ce qu’il faut : un solénoïde double effets à accrochage. Une impulsion positive sur le solénoïde et il rentre, une impulsion négative et il ressort à l’aide d’un élastique.

Voici les étapes afin de réaliser cet aiguillage.

Le solénoïde

On le trouve chez Radiospares (ref 250-0776) au prix de 10.10€ l’unité mais si on en prend 5 c’est déjà moins cher.

http://www.brickshelf.com/cgi-bin/g...
http://www.brickshelf.com/cgi-bin/g...

L’aiguillage

Il faut adoucir l’aiguillage comme l’expliquait Philippe et aussi (et c’est le gros point faible de cette solution) il faut torturer le petit levier jaune en lui coupant la tête et en le perçant comme sur la photo.

http://www.brickshelf.com/cgi-bin/g...
http://www.brickshelf.com/cgi-bin/g...

Assemblage

Il faut assembler le levier et le solénoïde avec un petit bout de fer (sur la photo c’est fait avec un bout de tombonne coupé)

http://www.brickshelf.com/cgi-bin/g...

La fixation

Pour monter le solénoïde sur l’aiguillage il faut construire une « cabane » dont voici le fichier MLCAD.

http://www.brickshelf.com/cgi-bin/g...
http://www.brickshelf.com/gallery/V...

La partie en bleue représente la partie gris foncé de l’aiguillage

La totale

Voici l’ensemble monté sans le couvercle supérieur afin de bien voir la position de l’élastique (jaune)

http://www.brickshelf.com/cgi-bin/g...
http://www.brickshelf.com/cgi-bin/g...

Alimentation électrique

Il faut faire une alimentation symétrique avec une tension entre 12 et 24 volt en positif et négatif. Voici le schéma de l’alimentation et une photo de celle que j’ai faite, super vite, pour les tests (il y a vraiment moyen de faire quelque chose de plus beau).

http://www.brickshelf.com/cgi-bin/g...
http://www.brickshelf.com/cgi-bin/g...

La commande du solénoïde se fera par deux boutons poussoirs un pour la sortie l’autre pour la rentrée de la tige du solénoïde.

http://www.brickshelf.com/cgi-bin/g...

Conclusion

Le système fonctionne très bien (voir le film a télécharger sur mon site)

http://perso.wanadoo.fr/x.viallef/

Avantages :
- Le tout ne coûte qu’une dizaine d’Euros une fois l’alimentation construite.
- L’encombrement reste de petite taille et il y a moyen de reduire encore la taille

Inconvénients :
- Les puristes vont hurler parce qu’il y a une pièces non Lego ®.
- Il faut torturer l’aiguillage afin de l’adoucir et usiner un petit peu le levier.

Bon courage....


Commentaires  (fermé)

vendredi 4 novembre 2005 à 14h39

les photos ont disparues :(

lundi 16 février 2004 à 21h30

Merci Xavier. C’est tentant cette solution, en même temps je n’arrive pas encore à me résoudre à couper et percer des Lego. Il faudra que j’évolue encore :-)
Bravo.
Philippe.

Logo de vauban53
dimanche 15 février 2004 à 22h36 - par  vauban53

La photo du transfo avec ses deux condensateurs montés en l’air, mon ramené 40 en arrière quand nous avions le même problème mon père est moi pour nos aiguillages HO.
Les aiguillages électriques étaient trop chers pour notre bourse.
On avais, ou plutôt, il avais solutionné le problème en fabricant les deux bobines de commande.
Ca paraît compliqué a premier abord mais s’est en fait très facile a fabriquer.
A l’époque on utilisé du tube de bakélite mais maintenant on trouve du tube plastique.
Une regle de 3 et quelques essais et c’est bien 7 € d’économisé, sans compter le plaisir du « made h’self »
On squattait la machine à coudre de ma mère (la partie qui bobine les navettes).
Pour le noyau plongeur, du fil de fer du 3 ou 5 je me souviens plus.
ET cela fonctionnait aussi bien que ceux du commerce. Au début il y eut quelques fumées. Surtout du coté transfo. (De récupération cela va sans dire)
En tout cas c’est la solution la plus élégante même si elle n’est pas purement LEGO.
Elle permet l’automatisation sans problème a partir de relais ILS (magnétic proxshitch relay) 80 cts d’€ chez selectronic.
Faire une mini zone de triage commandé par une bille comme en utilisais la SNCF dans les années 60.
Spectaculaire a l’époque maintenant avec les rcx bof.
S’est quand même fort de café que lego ne commercialise pas des kits de commande mais ça s’est une autre histoire.
En tout cas felicitations

Logo de Jibouille
dimanche 15 février 2004 à 15h35 - par  Jibouille

Bien vu Xavier !
Je voulais essayer d’utiliser des servos de modélisme pour commander mes aiguillages de monorail mais ta solution à base de solénoïde me semble moins coûteuse.

Brèves

29 juillet 2011 - Mise à jour des pièces LDraw 2011-01

La première mise à jour des pièces LDraw pour 2011 est désormais disponible ! Au sommaire, 486 (...)

28 mars 2011 - Reportage sur la chaine de fabrication LEGO

Un reportage de National Geographic sur la compagnie LEGO, et plus particulièrement sur la (...)

23 février 2011 - Pierre Normandin présente le nouveau train LEGO Maersk 10219 en vidéo

Notre ami Pierre Normandin, designer LEGO CITY, présente dans cette vidéo le nouveau train LEGO (...)

31 décembre 2010 - Mise à jour des pièces LDraw 2010-03

Une nouvelle mise à jour des pièces officielles LDraw est disponible ! Au sommaire, 456 nouveaux (...)

21 juillet 2010 - Nouveau magazine LEGO dans les kiosques

Nouveauté dans les kiosques, le magazine LEGO n°01 vient de sortir. Au sommaire, pas grand (...)